SLAVA UKRAINI

J’ai longtemps servi de sentinelle pour les familles cassos, à visiter et surveiller les bedons en pleine germinance, depuis mon bureau de l’Action Sociale (je mets des majuscules, ça fait plus chicos, hein, pour un service public soumis aux desiderata des élus du Conseil Général. Et encore, le nôtre naviguait toutes voiles dehors à gauche gauche !)

Et puis un jour, patatras, après une belle journée de fonctionnaire feignasse – de 9 h le matin à 21 heures fin de consultation – j’ai trouvé rigolo de me briser une cheville en descendant de voiture..Bobo, opération, vissage et revissage d’une flûte à 12 trous dans ma papatte, 9 mois d’arrêt (normal, le temps d’accoucher d’une cheville potable) et reprise du boulot avec interdiction de faire la moindre’ visite à domicile. Rhaaaaaaaaaaaaaaaaa le cul vissé sur une chaise, avec ennui et componction, ste les consultations au centre de PMI…

Mandieu, qu’est ce que je m’ennuie… Ah tiens un poste à l’hôpital, mais pas en salle , hein, juste tu feras les consultations de suivi de grossesse pour les cassos et les sans papiers, une vraie sinécure en attendant que tu débarrasses—pardon que tu partes en retraite dans 4 ans…Allez zou, c’est vendu.

Et me voilà intégrant le merveilleux niveau 3 du département, l’usine à bébés où je faisais figure d’extra -terrestre à peine fréquentable.. Cassos, mineures, familles à problèmes, rRoms, gens du voyage, sans papiers… Et réfugiés… J’ai commencé à faire de la géographie, de la géopolitique, de l’ assistance à femmes traumatisées par la guerre…2014, ça vous rappelle quelque chose?? En quelques mois j’ai appris le nom de tous petits villages du Donbass, ceux dont je vois passer les noms ces temps ci. J’avais déjà suivi des réfugiées de Sarajevo, mais c’était différent, elles étaient accueillies par la Croix Rouge, entourées, logées…

Je me souviens de mes patientes ukrainiennes, de leurs silences, de leur pudeur et de leurs larmes . Un gouffre d’angoisse et de souffrance

Vous dormez où?

Je dormir métro

Votre famille est restée en Ukraine?

Je savoir pas, beaucoup bombes tombées sur village moi. Pas nouvelles

Vous avez mangé?

Je prendre poubelle

C’était il y a 8 ans, déjà. L’une d’elle m’a offert une primevère jaune avec un ruban bleu etécrit un petit mot que j’ai encore

Alors ce soir, en son honneur SLAVA UKRAINI Слава Україні

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *