DEUX ANS,C’EST UN BEL AGE POUR UN BLOG

 

Un petit billet pour fêter les 2 ans  de mon alter ego virtuel, qu’ une très sympa journaliste m’a demandé pour une revue professionnelle – eh oui, mon alter ego a les chevilles qui gonflent un peu.

 

 

Il y a 2 ou 3 petits trucs que j’aime bien faire quand je suis en compagnie de mes semblables.

Des jeux de mots innocents que ne renierait pas une célèbre petite barre caramélisée.

Observer les inconnus autour de moi et leur inventer des aventures qui les surprendraient sans doute.

Et par dessus tout j’adore quand arrive le moment d’avouer à l’assemblée ma profession,

Ce que j’exerce comme métier ?

Ah, je suis sage-femme PMI.

C’est à cet instant qu’une cohorte d’anges passe dans la conversation,le temps que s’organise la riposte dans l’esprit de mes interlocuteurs.

Sage-femme, sage-femme .Mais bon sang,c’est bien sûr,sage-femme c’est celle qui accouche euh. s’occupe .euh . enfin vous savez bien,la nana qui encourage les femmes ,allez ma p’tite dame poussez ,poussez , vous allez y arriver,vous êtes une championne. Euh les bébés,les accouchées,le miracle de la vie, quoi !

Et soudain,la phrase que nous avons tous et toutes entendue

Quel beau métier,le plus beau métier du monde !

C’est tellement magnifique,tous ces bébés que vous aidez à naître.

C’est drôle comme souvent vous zappez le PMI de l’intitulé.Déjà,sage-femme ça évoque pour beaucoup une moyenâgeuse société secrète,alors PMI, c’est carrément une langue étrangère.Beaucoup se contentent de cela.

Si vous vous intéressez un peu plus, je vous achève en expliquant que je suis une sage-femme qui ne fait plus du tout d’accouchement-enfin sauf pendant mes congés, mais ceci est une autre histoire.

Je fais de la protection maternelle et infantile.

J’accompagne des futures mères,des jeunes ,des moins jeunes,des heureuses qui vont conquérir le monde malgré les soucis, des aussi tristes que leur vie de laissées-pour-compte , des Mauricette and co version titi parisien,des Meriem ,Fatoumata ,des Merveille .

Quelquefois je me sens comme un vilain ange gardien, je guette leur moindre dérapage pour passer le relais aux équipes de protection de l’enfance, mes cousins germains en quelque sorte.

Mais de temps à autre je me sens comme une béquille qui leur permet d’avancer sans trop de casse pour que leur avenir les rattrape le plus tard possible.J’aide un peu,un tout petit peu .

Parce que comme dit Mauricette,le bébé, avant de l’avoir dans les bras,faut déjà l’avoir dans la tête et c’est pas gagné avec tout ce qu’il nous fait endurer dans le ventre.Et elle s’y connait, Mauricette, presque autant que moi, dans les livraisons des cigognes !

Voilà, Mauricette, le mot de la fin t’appartient : je ne fais pas naître les bébés, je les fais exister dans la tête de leurs parents, ce qui est bien une autre forme de naissance, non ?

4 réflexions au sujet de « DEUX ANS,C’EST UN BEL AGE POUR UN BLOG »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>