ICI ON FAIT DE L’OBSTÉTRIQUE, MADAME

Comme le temps passe vite hors du monde, depuis mon nouveau poste d’observation en terre hospitalière à GrandeMater de MégaVille !!

Il est temps que je vous donne des nouvelles de Watson !

Je suis l’envoyée spéciale de la PMI Tous les jours j’assiste au parcours des vaillantes combattantes de consultation .

Je les encourage,je les admire surtout les sans-grade,les bas-risque pour lesquelles ce devrait être un moment réconfortant et personnalisé !

Qu’il est donc terrible, le protocole des consultations hospitalières où tout est mesuré, pesé, vérifié par autant de petits Anubis scrutant les dossiers à défaut des âmes pour la petite candidate-future-maman-tout-va-bien.

– Comment,vous n ‘avez pas vos étiquettes ?? Mais Madame sans vos étiquettes, vous n’existez pas .Si ça se trouve vous n’êtes même pas enceinte,alors vite,retournez faire la queue en caisse ,retournez y vite sinon vous serez en retard et le médecin ou la sage-femme ne vous aura pas attendue !!!

La voilà repartie docilement vers le merveilleux et accueillant guichet où avec ses semblables à gros bedon elle attend patiemment que le petit ticket arraché à ce fichu tourniquet lui ouvre enfin les portes du Pipitorium .

Alors,enfin reconnue , elle apportera en offrande dûment estampillée à son nom le vilain gobelet de plastique maladroitement empli ..Qui dira l’éprouvante solitude de la future mère épanouie coincée dans des toilettes trop petites, se battant avec le traitre et glissant bidule !!!

Comment ,vous n’avez pas entendu votre nom??Vous êtes pourtant bien Madame Kjoiufewnsxchpo ?? Ah non??Excusez moi,mais c’est dur à dire,hein aussi ! On dit comment ? Koueno ? Pouvais pas deviner,moi !

La voici prête à monter non pas à l’échafaud, mais sur la super-balance électronique qui tous les mois crache son verdict approximatif.Dame, quand la balance est de précision, mais que, en conclusion, hiver comme été, « je vous retire 2 kilos parce que vous avez vos chaussures et vos vêtements,là ! » c’est sûr que le poids est d’une fiabilité douteuse.Encore heureux, remarquez, que les candidates ne soient pas obligées de défiler en petite tenue devant leurs congénères pour le concours de MissPrémaman !!!

Plus qu’une épreuve dans le marathon consultationnel !

Après le traditionnel séminaire de méditation en salle d’attente avec les consœurs résignées –

Non,nous n’avons pas de magazines,ils disparaissent trop vite.Mais vous avez un présentoir de documentation médicale à l’entrée si ça vous intéresse ! 

reste le dernier oral, le passage devant le grand jury.

Avec un peu de chance,l’examinateur sera tout à elle durant 15 minutes, c’est largement suffisant pour poser toutes les questions qui lui tournent dans la ….Ah non,c’est déjà fini,la voilà qui sort avec son dossier ..

un rendez-vous dans 1 mois,un autre avec l’anesthésiste et celui d’explo ensuite, au revoir, Madame, tout va bien !

Heureusement,il y a des petits grains de sable dans la mécanique hospitalière.

Des petits moments d’humanité dans ce grand manège administratif qui ne peut ralentir sous peine de désorganiser tout l’ensemble.

Les séances d’acupuncture d’une sage-femme attentive

Le cours de sophrologie et de yoga d’une autre.

Un moment hors du temps si drastiquement réglé de GrandeMater où la sage-femme de consultation s’assied à côté de sa patiente un peu perdue.

Une petite bulle tranquille pendant laquelle une feuille blanche et quelques crayons de couleur distraient un bout-de-chou de trois ans qui trouve le temps bien long dans cette vilaine salle triste.

Une aide-soignante-préposée-pipi qui demande gentiment des nouvelles.

Bien sûr,j’admire aussi la technicité et le savoir-faire médical dans le suivi des grossesses à haut -risque.

Souvent tout de même,je regrette la proximité et la simplicité de mon petit centre de PMI, de mes collègues infirmières et auxiliaires si prévenantes envers les patientes dont elles connaissaient la vie, le nom et les enfants.

Mais ,comme dirait sans doute Holmes,le progrès et la sécurité sont à ce prix .

 

4 réflexions au sujet de « ICI ON FAIT DE L’OBSTÉTRIQUE, MADAME »

  1. Anna

    « Le progrès et la sécurité sont à ce prix » ? D’après pas mal d’études, même pas, et puis si le prix du progrès est d’oublier notre humanité, fuck le progrès.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>