LA SOLITUDE DE LA SAGE-FEMME DE FOND

Petite consultation de soirée,version PMI.
C’est à dire qu’il est dans les 19 heures.
Depuis le début de l’après-midi, je caresse des bedons pour décrire comment le piou-piou est installé dans son studio à location limitée, je console des Mauricette éplorées parce que Johnny vient encore de perdre son boulot. Je parlemente avec Cindy parce que cette dixième cigarette quotidienne, elle serait mieux dans le cendrier.
Me reste juste une patiente à voir,Mariamou.Elle vient régulièrement me voir.
Presque tous les deux ans en fait, parce que Monsieur Mariamou est très puissant en amour. Enfin c’est ce qu’elle dit .
Elle a essayé, un petit peu, pour me faire plaisir je crois, un petit bonbon magique qui permettrait à Monsieur Mariamou d’être puissant chaque fois qu’il revient du Pays-de-Mariamou sans risque d’augmenter la famille.encore une fois,
Depuis qu’elle vient me voir, le compteur est à 6.
Elle est magnifique, Mariamou ; toujours vêtue avec soin, parfumée et souriante,

Dans son pays,elle marcherait au soleil en allant au marché, elle s’occuperait des champs et des enfants, en riant avec ses sœurs et ses amies.
Ici, elle marche la nuit dans les couloirs sinistres du métro pour aller faire « le ménaze » dans des bureaux déserts, elle pousse son lourd chariot et vide nos poubelles,
Quand elle entre,elle s’assied toujours avec majesté et me tend l’enveloppe des résultats d’examens prescrits…Ou pas, selon son humeur.
Nous parlons un peu, beaucoup .. Ou pas, selon ses envies.
Des enfants, du mari qu’elle n’ a pas vraiment choisi, mais dont elle entend bien régir un minimum la vie.
De l’enfant qui pousse dans son ventre et qu’elle attend mi-résignée,mi-satisfaite.
Elle m’apprend quelques mots et se moque gentiment quand je m’essaie aux claquements de langue .J’aime bien baragouiner,mon bagage linguistique est constellé de petits papillons bambara, arabes, portugais et même serbes ou chinois !
Quand elle estime que nous avons assez bavardé, elle s’installe derechef sur la table d’examen, emballée dans son boubou dont elle écarte les pans. Souvent je me contente de palper son ventre pour « dire bonjour à l’enfant » parce qu’elle n’aime pas que je prenne le chemin du mari.Sauf si je lui explique que je dois vérifier pourquoi son ventre est tendu .

Pas si souvent en fait.Nous avons de la chance,toutes les deux.
Mais aujourd’hui, notre bonne étoile est aux abonnés absents .Quand je commence à écouter le jeune cœur de 18 semaines,même nos oreilles ont du mal à suivre, le rythme est voisin des 200 battements par minute.
Je panique un peu, Mariamou comprend vite que rien n’est comme d’habitude …
19heures 30.Un petit cœur d’à peine 3 mois et demi qui bat la chamade , une sage-femme prise au dépourvu .
A l’aide !!! Un appel pressant à la mater .
Premier interlocuteur, l’interne qui me propose gentiment d’ignorer le problème,parce que à 18 semaines,enfin qu’est ce qui m’a pris d’écouter les bruits du cœur ? Et qu’il ne peut rien,vu que manifestement ce n’est pas une urgence !!
Mignon,l’interne ! Je décide de passer en mode agressif et réclame à cor et à cris le chef de garde . Mon diplôme pour une conduite à tenir ! Pitié,juste une petite conduite à tenir pour une pauvre petite sage-femme de PMI !!!
Le chef m’écoute,c’est une gynéco que je connais déjà . Elle me demande si je pense à une TSV . Un instant ,mon cerveau en pleine déroute me suggère ToucherSansVisibilité, ce qui est somme toute normal dans l’exercice de la profession. Avant que je n’explose en pleine conversation, un neurone me souffle qu’elle doit parler de tachycardie supra ventriculaire,et je bafouille un vague assentiment.
Dieu merci, la chef est réactive et nous trouve en à peine 15 minutes un rendez-vous rapide dans le service adapté de MaxiVille. Me reste à expliquer à Mariamou et à MariDeMariamou prévenu par téléphone que l’enfant a un petit souci de santé et que le spécialiste de l’hôpital les recevra très vite . Pour essayer de le soigner avant même sa naissance si c’est possible.
Mariamou se sent obligée de me consoler.
« Tu sais,femme-saze, c’est pas ta faute pour celui-là.Peut-être c’est la volonté de Dieu que sa route ne soit pas la nôtre. C’est pas ta faute et ze t’aime bien parce que tu es trop zentille de t’occuper de moi »
Elle me quitte en m’embrassant, dans un puissant sillage de noix de coco et d’épices.
C’est pas toujours facile,quand même, de trouver le bon interlocuteur quand une pathologie juste casse- pieds parce que vrai,c’est pas une urgence mais y a des trucs à faire, vous rend visite, un soir, à l’improviste.
PS  dès le lendemain,un traitement adapté a été mis en place par le spécialiste de MaxiVille.
Enfant 7 et son cœur ont poussé sans problèmes dans le ventre de Mariamou et ont fait connaissance avec les aînés quelques mois plus tard en pleine forme.
Mariamou et MariDeMariamou sont passés voir la femme-saze pour le lui dire .

J’ai augmenté ma collection de bracelets en perles et j’ai collé un nouveau mot sur la malle aux souvenirs,
Juru,la dette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>