REGRETS

Aujourd’hui,j’ai fait une bonne action

Mais je la regrette. Je me sentais mieux avant.

C’est bien peu de chose en fait. Je lui ai juste offert mon bras quand je l’ai vue tapoter sa canne blanche tout au long de la bordure de ciment, sans trouver aucun de ses repères. Elle est amblyope, et sa vue s’est encore dégradée ces derniers temps. Cette place du marché, ce quartier elle ne les a jamais quittés depuis que je suis devenue sa sage-femme il y a si longtemps.

Avant elle s’emportait souvent, et disputait hargneusement des interlocuteurs installés quelque part dans sa tête en agitant hardiment sa canne devant elle. Désormais, le traitement qu’elle suit la fait marcher à pas menus et lents, comme une très vieille dame apeurée et fragile. La magie chimique éloigne un peu plus chaque jour l’image que j’avais d’elle…

Je lui ai proposé de la guider au travers de la place. Elle a hésité, ma voix avait éveillé un écho.

« Je vous connais ! » m’a-t-elle dit en s’agrippant lourdement à mon bras .pendant que nous contournions lentement le premier parterre de fleurs, je lui ai dit que oui, nous nous connaissions. J’étais la sage-femme qui l’avait suivie pendant sa grossesse.

Elle a soudain cessé d’avancer.  « Une grossesse ? J’ai eu un enfant ? »

Oui, une fille. Grande maintenant.

« Elle va bien ? »

Oui, elle est étudiante en médecine.

Nous avons fait quelques pas.

Les souvenirs affluaient doucement, elle a retrouvé le prénom de son compagnon d’alors, celui de ce si joli bébé qu’elle aimait tant.

Nous avions traversé la place. Elle continuait à égrener les images qui lui revenaient d’un ton guilleret. En me quittant, elle a voulu m’embrasser.  « C’est une chance de vous avoir rencontrée, sans vous je ne me serais pas souvenue que j’ai une fille ! C’est une belle journée !»

Je l’ai regardé s’éloigner, un peu plus droite, un peu plus vive.Joyeuse aussi..

Moi je n’avais rien oublié, surtout pas la lettre rédigée le jour de la naissance de sa fille pour demander au procureur un placement en urgence, qui fut accordé.Oui, je m’en souviens parfaitement …

C’est lourd à porter quelquefois,les souvenirs de PMI

Une réflexion au sujet de « REGRETS »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>