LA FOIS OU J’AI – JUSTE UN PEU -TRICHE

Aujourd’hui  je suis de garde avec l’aventurier de la salle de travail. Un véritable Indiana Jones en blouse blanche. Mieux encore, un Mac Gyver rompu à l’improvisation obstétricale.

Je ne m’ennuie jamais avec lui. Il a toujours une  nouvelle technique à éprouver, un nouveau cocktail  médicamenteux à propulser dans les perfusions, une nouvelle patiente prête à le suivre aux frontières de l’innovation obstétricale. L’enthousiasme m’égare, j’exagère un peu…A peine…

Confiez-lui une simple pince ou des ciseaux, vous serez épatés du résultat. Bien des cols utérins ont été  sommés de se laisser dilater d’une main audacieuse, parce que tu vois je ne vais quand  même pas la césariser avec un col aussi souple.

Ma co-garde n’apprécie pas trop les options insensées de notre Géo Trouvetou.Lorsqu’il est de garde, elle est prise d’une irrépressible passion soudaine pour les suites de couches. Elle ne redescend en salle qu’après avoir vérifié que Monsieur Bricolage est reparti vers un nouveau chantier.

Je suis donc sur la passerelle de commandement. Deux candidates pour la folle croisière  du déclenchement de convenance.

Premier accouchement éclair sur les coups de midi. Le bébé n’en revient pas de s’être fait virer si vite de son petit utérus douillet. Il a l’air sidéré dans sa couveuse. Maman et Papa sont aux anges, le timing est parfait ; cet après-midi, Papa pourra assister à son conseil d’administration, des étoiles plein l’agenda et ses nouveaux galons de père en guise de carte de visite.

Pour la deuxième invitée du jour, je laisse un peu couler l’affaire. C’est un premier bébé, en siège. Les conditions sont optimum, mais j’ai une curieuse boule dans la gorge. Depuis ce matin ma mémoire m’organise un concert personnel de Léonard Cohen me murmurant sa Suzanne. C’est ça je suis tétanisée à l’idée de rompre  les membranes. C’est décidé, je ne le ferai pas, j’ai trop la trouille…Je n’y arriverai pas.

Monsieur Bricolage piaffe d’impatience.

« Comment, pas encore rompu ? Passe-moi une pince, sinon, on y est encore demain. »

Bon, je suis soulagée.

Monsieur Bricolage prend la barre.

Soudain il fait des gestes désordonnés. D’une voix sourde il me souffle :

«Coupe la perf. Procidence ! »

Par chance tout finit bien, le col a l’intelligence de lâcher dans la foulée. La maman pousse comme une pro et le petit bout fait son apparition, à peine sonné.

Embrassades des heureux parents, félicitations, congratulations au commandant de bord…

Tète penaude et épaules rentrées de la sage-femme   quand l’aventurier la prend à part. C’est sûr, il va me faire la morale. Ma note de déclencheuse vient de dégringoler dans les profondeurs du classement.

« Tu avais senti le cordon, hein ? Tu aurais dû insister, je t’aurais écoutée, tu sais »

Waouh, Bricolo est soumis lui aussi à la loi de la Sainte Peur Rétrospective….

Un sournois sentiment de victoire totalement imméritée me saisit. Enfonçons donc la pince de Kocher, tiens, même si je n’avais rien senti du tout. J’avais juste en tête cette obsédante chanson, et peut être ma petite Suzanne à moi en ange gardien.

« II m’avait bien semblé sentir un petit battement, mais je n’ai pas eu le temps de vous le dire, monsieur. »

Un zeste de magnanimité me fait ajouter : « Mais c’était très discret, comme sensation ! »

Moi aussi, j’aime bien tirer la couverture indûment, Monsieur le gynéco ! .On a les lauriers qu’on peut, ici !

Désormais, je lis un soupçon de respect dans tes yeux, cher monsieur Bricolage. Je sens que les prochaines gardes avec toi seront cool.

Merci, ma petite Suzanne.

 

4 réflexions au sujet de « LA FOIS OU J’AI – JUSTE UN PEU -TRICHE »

  1. little

    Très bien écrit, j’adore le style ! Et aussi le fond de l’article, ce petit apercu du 6ème sens des sage-femmes…

    Juste une question technique : je pensais que procidence = césarienne code rouge à tous les coups… On peut quand même accoucher par vb avec une procidence ? C’est rattrapable au point de remettre l’accouchement de nouveau dans les rails ?

    Répondre
    1. reinemere Auteur de l’article

      Euh ce jour là mon sixième sens tournait vraiment à mon insu,parce que je ne sais toujours pas ce qui m’a retenue pour rompre les membranes!Quant à l’accouchement,il n’a été possible par voie basse que parce que c’était un siège,donc cordon pas trop comprimé et que le col a achevé de se dilater en quelques secondes.Sinon,c’est effectivement un billet pour la salle d’op en urgence !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>