CERTAINES CHOSES DOIVENT ETRE FAITES

                          Sherlock, sauriez vous où j’ai rangé mon baladeur ?

Le voici. Je vous l’avais emprunté hier. D’ailleurs je trouve vos goûts musicaux actuels pour le moins …intrigants. Tokyo Hôtel, Justin Bieber. Vous concernant, j’en étais resté à Brel et Bühler, Hélas, si vous-même changez  sans m’en avertir !

                        Mais non, c’est temporaire. J’en ai besoin demain. Ah et j’ai oublié de vous prévenir que je prends ma journée.

Petite escapade  et journée farniente ?  Bravo, Watson, vous le méritez.

                        Mais, non, Sherlock, c’est pour le travail.

Vous êtes un oxymore ambulant, Watson. Vous pratiquez maintenant le congé travaillé !!

Pourquoi pas  le travail chômé ? Non, j’accompagne secrètement une patiente à l’hôpital. Vous ne pourrez d’ailleurs pas me joindre.

Comment cela secrètement ? Faites une exception pour  votre fidèle conscience, Watson !

                        Justement,  vous êtes bien trop encombrant  pour cela. Je dois accompagner une toute jeune demoiselle pour une IVG .La musique est pour elle. Voilà !

Quelle ronchonne vous faites aujourd’hui ! Je ne vois rien là-dedans qui puisse vous irriter à ce point.

                        Elle est extrêmement loin d’être majeure,  et refuse  de prévenir ses parents. Je ne l’ai pas choisi, mais je suis l’adulte accompagnant tel que le prévoit la loi . J’apprécierais que vous restiez en dehors, Sherlock. Croyez-moi, une duègne ne s’impose pas pour ce que nous avons à faire.

J’insiste cependant pour être là.

                           Non, vous ne le pouvez pas. Si vous venez, je me répèterai sans cesse qu’elle est bien trop jeune pour vivre cela sans sa mère, que mon devoir est de la décider à en parler, qu’aucun parent ne peut être tenu à ce point à l’écart  d’un évènement si important. Imaginez qu’elle soit votre fille, etc. etc…

Et mon absence  facilitera votre tâche ?

                           Eh bien je me dirai juste que je fais ce qui doit être fait, au moment où cela doit l’être… Je formerai même le vœu que toutes les petites infantes malheureuses  trouvent  sur leur route une Watson prête  à les aider. Je fais mon Becket, voyez-vous et je sers l’honneur des femmes avant le mien.

 

3 réflexions au sujet de « CERTAINES CHOSES DOIVENT ETRE FAITES »

  1. Anna

    L’immensité de la misère affective qui peut amener à être enceinte très jeune et à ne pas pouvoir/vouloir le dire à ses parents… Je penserai bien fort à cette jeune fille demain.

    Répondre
  2. Biloba

    Je ne remets pas en question le fait qu’il faille accompagner cette jeune fille tout le long du processus, mais je me pose la question de savoir si une IVG ne serait pas mieux vécue si l’on cessait de seriner aux femmes que les enfants, c’est si merveilleux, dans n’importe quelles conditions ?
    Depuis mes 17 ans (donc avant la légalisation, car j’ai 56 ans) j’ai accompagné (administrativement et affectivement) plusieurs fois des jeunes filles membres de ma famille pour cette intervention. Je sais que je vais faire hurler dans les chaumières, mais pourquoi les accompagnants (et la société avant eux) ne se positionnent-ils pas de la même manière pour une IVG et pour l’ablation d’une tumeur, par exemple ?
    Je suis persuadée que si l’on envisageait de façon moins « gnan-gnan » cette intervention, les jeunes filles la vivraient mieux. La plupart du temps, la grossesse est pour elles une catastrophe et elles choisissent d’y renoncer. Prendre davantage de pincettes pour cette opération que pour une autre aggrave la situation, je crois, fait peser plus lourd sur leurs épaules ce choix à faire, qui les met déjà dans un état de stress durant des semaines avant.
    PS : pour les ayatollahs de la bien-pensance, je suis mère de 2 jeunes adultes et ne le regrette pas. Mais le côté bisounours de la maternité a toujours eu tendance à me saouler.

    Répondre
    1. reinemere Auteur de l’article

      Mon travail était de veiller à ce que la loi soit respectée,c’est ce que j’ai fait.Il n’empêche que je pense que quelque soit l’intervention médicale c’eût été la place de sa mère plutôt que la mienne

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>