DITES MOI QU’ON A RAISON

Petite Iulia ne grandira jamais.

J’ai croisé trop tard la route de ses parents.

Oui, en France, on peut perdre son bébé parce qu’on n’a pas eu assez d’argent pour se  soigner.

Combien de temps faut-il aujourd’hui pour renouveler une prise en charge CMU., ou une prise en charge AME, ou des droits  Sécu régime étranger. Ou tout autre bidule administratif ?

Eh bien, un certain temps et je suis  optimiste. Quelquefois, la durée d’attente fait la culbute, les dossiers se perdent, vont et viennent,  les patients  changent de département comme de chemise et tout est à refaire. Forcément, quand on vous ballotte de centre d’hébergement en hôtel, d’hôtel en accueil chez la copine qui peut vous garder autant qu’il le faudra, j’t’assure  mais qui d’un seul coup décide qu’elle vous a assez vue, on les accumule, les chemises dans sa petite valise.

Alors, en attendant,  comment vous faites quand vous êtes diabétique, et que l’insuline vous coûte un bras par semaine, parce que vous n’êtes ni en ALD ni au 6ème mois?

Comment vous faites quand l’interne vous a prescrit des examens à foison pour surveiller votre hépatite  B en oubliant juste que le PASS Santé ne fonctionne qu’en intra-muros  et que le labo de l’hôpital ne peut pas vous prendre avant quinze jours?

Comment vous faites  avec les antibiotiques qu’on vous a prescrits pour votre pyélonéphrite parce que  si vous les achetez, avec le reste-à-charge, ça vous plombe votre budget si vite que même en ne mangeant qu’un jour sur trois, vous êtes dans l’écarlate financier ?

Comment vous faîtes quand vos dents jouent des castagnettes sur vos abcès et que le bus dentaire est à l’autre bout  de la région ?

Ben, vous venez voir la sage-femme de PMI, quand vous la connaissez, avec vos ordonnances, avec vos prescriptions, et votre cœur qui déborde d’angoisse chaque fois que vous croisez un uniforme dans la rue, ou que vous ouvrez votre porte-monnaie. Les pièces jaunes, c’est votre ordinaire.

La sage-femme soupire et puis elle appelle ses copains à la rescousse, ceux qu’elle bassine depuis si longtemps avec ses histoires de sans papiers et de précarité.

Ceux qui ne lui demandent même plus pourquoi  pour qui et  qui dégainent leur carnet à acte gratuit pour ses patientes

Vous, mes amis,  dentiste, généraliste, pharmacien, obstétricien, biologiste, échographiste,  sage-femme, qui me répondez toujours  « Envoie-la moi. » je vous aime, ma ligne de cœur toujours prête.

Quand même, je me dis que quand nous ne serons plus là, ça fera un gros trou à combler. Venez, on embauche dans l’équipe.

Quoique.

Vous êtes sûrs qu’à force de bricolage et de débrouille on n’aura pas caché les vrais problèmes ? Et si on avait tort de pallier coûte  que coûte  ce scandale ?

Ce serait vraiment trop bête, hein,  parce qu’on voulait juste bien faire, nous.

Mais Petite Iulia ne grandira jamais.

2 réflexions au sujet de « DITES MOI QU’ON A RAISON »

  1. faribole

    évidemment que là, tout de suite, vous avez raison.
    on ne peut laisser crever les gens.
    oui, on se demande toujours si on ne planque pas un peu sous le tapis.
    mais non… car les responsables savent.
    et l’immense majorité des moutons s’en fout.
    Douceurs à vous et à votre bande de refuseurs.

    Répondre
  2. Anna

    Oh putain, putain, putain. J’en pleure de rage. Mais à mon niveau de pékin lambda, à part donner des sous aux assos, qu’est-ce que je peux faire ? Je croyais pourtant avoir voté à gauche, chaque newsletter de la CIMADE me rappelle que je me suis trompée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>