PETITE FABULETTE SANS QUEUE NI RIMES pour les collègues qui me reconnaitront

Maître Éducateur avait en ses bureaux convoqué ses équipes

Priant chacun d’apporter ses lumières en ces lieux

Afin que de concert l’on examinât,soupesât

Puis tranchât l’avenir d’un bel enfançon

Tout frais poussin d’une maman trop fragile

La docte assemblée s’accorda au final

Ayons confiance en l’avenir , mes amis

Grâce à notre bienveillant suivi

Cette mère et son fils grandiront sans soucis

Toutefois Maître Psy quelque peu renacla

Dans l’histoire que faisons nous du papa ?

Il serait bon pourtant de le réintroduire…

Surtout pas,malheureux,s’écria la sage-femme

Sous peine de tout reprendre d’ici peu

 

Moralité

D’un métier à l’autre

Dans notre usage,

Chaque mot a son écho

Ce contenu a été publié dans non,PMI ne veut pas dire petits moyens intellectuels. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à PETITE FABULETTE SANS QUEUE NI RIMES pour les collègues qui me reconnaitront

  1. Anna dit :

    Si c’est vrai que le rire masse le foie, le mien vient de se payer une prestation digne du meilleur centre de massage/thalasso/tout ce qu’on veut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *