RENCONTRES AVEC L’ANGE

Il y a certains jours qui paraissent interminables.Certaines épreuves qu’on pense insoutenables.Comme cette garde bien sinistre où la petite rose que j’étais encore avait tenu la main d’une jeune femme dont les jumelles étaient nées bien trop prématurément ,deux minuscules petites poupettes transparentes incapables de survivre….Nous avions déboulé le lendemain matin chez Grand-mère pour nous faire chouchouter, et consoler à coup de gelée de roses et de katah.

C’est ce matin-là que Grand-Mère nous a parlé de l’ange de la mort.Elle le connaissait bien,cet ange.Celui qui se tient aux côtés de la future maman,celui dont la sage-femme est censée détourner l’attention juste avant que le bébé voie le jour.Elle nous a prévenues, Grand-mère, qu’il serait avec nous tout au long de notre carrière.C’était ça, le secret de Grand-mère.Dans chaque naissance il faut compter avec l’ange de la mort.

Je l’ai croisé souvent.Quelquefois,il m’a laissée KO, juste abasourdie par la soudaineté de son arrivée.

Aujourd’hui je sais qu’il va faire un long chemin avec nous.Je vois cette maman pour sa deuxième grossesse.Je l’ai suivie il y a trois ans pour son premier bébé, à un âge déjà avancé. Elle m’avait expliqué que sa propre mère avait eu au même âge un bébé en pleine santé.Elle faisait confiance à la vie.Elle avait eu raison, tout s’était bien passé.

Cette fois, elle est inquiète.Elle a lu beaucoup de choses sur les mamans âgées.

Elle accepte une amniocentèse,tout en  me prévenant vigoureusement que jamais elle n’interrompra cette grossesse.Son mari et elle sont prêts à accueillir un enfant différent, leur enfant.J’ose à peine lui dire que certaines anomalies peuvent être non seulement un handicap, mais aussi compromettre la survie de ce bébé.

Je la revois quelques jours plus tard.Quand elle me tend sans rien dire les comptes-rendus d’examen, je comprends que cette fois,l’ange fera la route sur nos pas.

C’est une anomalie incompatible avec la vie.Leur bébé est condamné, mais ils ont décidé de l’accompagner le plus loin possible.Ils ont assuré à l’équipe de diagnostic prénatal que je pourrai les aider.

Au fils des semaines, ce bébé aura une présence, un prénom,une vie…une bulle irréelle et tendre accordée par l’ange.Je ne suis pas sûre de savoir ce que je dois faire et dire.

Chaque semaine, elle passe me voir pour que nous écoutions le cœur du petit bonhomme.

Chaque semaine je lui répète que c’est un brave bébé et qu’il fait tout ce qu’il peut pour rester avec eux.

Chaque semaine je me dis que je ne pourrais pas vivre ce qu’ils sont en train de vivre.Un jour,nous expliquerons au grand frère, tout simplement, que le petit frère est trop fragile pour que les docteurs le soignent, et que ça nous rend tristes.

Elle accouchera à terme.

L’ange passera quelques heures plus tard.

Elle me dira ensuite combien ce bébé a été vivant pour eux,rien qu’en l’écoutant chaque semaine « comme les autres ». Ils sont sereins,ils ont pu le mener au bout de la route qui lui était allouée,grâce à moi me dit-elle.

Elle me quitte en me remerciant.Je n’ai pourtant rien fait, parce que je n’avais pas sa force.

Je pense à Grand-mère et à son petit frère.

Je pense à la petite Alcmène de Giraudoux   « Je sais ce qu’est un avenir heureux.Mon fils aimé naitra, vivra et mourra.Je vivrai et je mourrai. »

 

 

Ce contenu a été publié dans non,PMI ne veut pas dire petits moyens intellectuels. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à RENCONTRES AVEC L’ANGE

  1. Sab dit :

    bouleversant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *