LA FOIS OU SAINTE RITA FAISAIT PARTIE DE L’EQUIPE

Certains jours on trouve que tout va mal et puis d’un coup….le miracle..

Deuxième bébé..A terme…30 kilomètres à 100 à l’heure sur les petits chemins qui sentent l’herbe et la bouse de vache.La voilà sur la table d’examen.crispée et inquiète.

J’ai beau essayer de rester calme, le truc qui pend un peu entre ses jambes comme dit son mari tout blême, c’est un petit pied..et une anse de cordon qui bat à peine..

Aaaargh….Une  procidence..L’aide soignante part en bramant à la recherche du chef.J’ai dû parler trop fort..C’est fou ce que John Wayne court vite dans ces cas-là.Tiens ,le docteur Dodo est arrivé lui aussi.

Le ballet se déclenche, ça vole et virevolte au dessus de la dame que Dodo vient d’envoyer chez Morphée.

La dilatation est complète.Mon cœur bat plus vite que celui du bébé qui nous lâche tout doucement.John Wayne termine son extraction en accéléré et me jette la petite fille inerte.

Vite, la table de réa. Dodo est aux manettes.Mort apparente.

Il intube, je ventile.

Je masse , il pose un cathé central.

Dodo jongle avec ses seringues. John Wayne nous a rejoints.

Même pas un petit souffle.Allez, bébé un effort!.

Sainte Rita , si tu es dans les parages…..Dodo connait aussi la patronne des causes perdues.John Wayne regarde la grande pendule.Trois quart d’heure et toujours rien.Dodo abandonne.Tout le monde abandonne.

La petite fille n’aura jamais respiré seule.Dodo soupire. « Je vais parler à la famille. ».

Les parents pleurent sans bruit.Je prends la main de la maman.  « on l’aurait appelée Suzanne » dit le papa. Le temps s’arrête.

L’aide -soignante passe la tête. « Vous devriez venir, là. J’ai un problème. »

Nous aussi, tu vois.

Je la regarde méchamment. Elle insiste : « C’est grave quand même ! »

Plus grave que la mort d’un bébé ? Je sors en rogne.Je vais passer ma colère sur elle.

Elle pleure et bafouille en même temps. « Le bébé, il est vivant. »

Elle a raison. Le bébé il est vivant.Elle est même rouge de colère , toute nue et toute seule sur sa table de réa.

Dodo, au secours.

Trois rois mages ébahis au chevet de Suzanne. Dodo récupère plus vite que moi. « Bon ,appelle l’hélico .On la transfère en néonat.. »

J’appelle.Le régulateur me demande si c’est une blague, alors je lui passe Dodo qui raconte sa réa à lui.Le régulateur consent à envoyer la cavalerie.

Dodo retourne parler aux parents.Tout à coup un vent de folie surréaliste nous saisit.Suzanne est vivante, elle a l’air d’aller bien et Angélique aura sa petite sœur.

Vlouch-vlouch des pales d’hélico…Claquement du chariot du SAMU à la sortie de l’ascenseur.C’est parti.Suzanne se démène comme un diable quand l’infirmier lui pose une perfusion.Elle boxe le médecin qui veut la ré-intuber pour le vol. C’est ligotée dans sa couveuse qu’elle nous quitte, sa petite frimousse crispée dans une rage muette.

Dodo allume une cigarette…Quoi, là au milieu du couloir?

Il rigole. « Tu mettras bien un cierge de ma part à Sainte Rita hein , Madame la Sage-femme? »

Une heure plus tard,l’interne de néonat m’appelle pour savoir si ce qui est  dans le dossier est vrai.Oui, Monsieur. tout  s’est passé comme le monsieur l’a écrit.

Je le sais, j’y étais.

Nouveau-né en état de mort apparente après extraction de siège  sous Ag sur procidence pied-cordon.Apgar 0 à 1mn  o à 5 mn  o à 10 mn.Abandon de la réa à 45 mn.Respiration 0.Cœur 0…… à 1h30 de vie respiration autonome.rythme cardiaque à 120…Transfert en réa pour surveillance.

Suzanne ira bien.Elle quittera la réa quelques jours après, en pleine forme.

Dodo et moi nous ne saurons jamais où était Suzanne pendant cette heure de mort apparente.

Sainte Rita,  je t’adore.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans dis, tante Rose, une histoire de quand tu étais petite. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à LA FOIS OU SAINTE RITA FAISAIT PARTIE DE L’EQUIPE

  1. Didi1504 dit :

    Je découvre votre (ton?) blog… j’adore! Et ce billet, il est juste… whaou! La petite n’a conservé aucune séquelle neurologique?

  2. @JulieESF dit :

    Tes histoires me fascinent, moi sage-femme moins 2 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *