AUTOCRITIQUE

J’avoue.

Je ne suis pas une sage-femme modèle.

Surtout depuis que je travaille en PMI.

J’ai perdu depuis longtemps mon appareil à mesurer les distances réglementaires usager-professionnel.

Je fais mon mea culpa.Je traverse à genoux la plaine administrative  pour expier mon manque de discernement.

Alors oui, il m’arrive de tutoyer une patiente,

Alors oui, il m’arrive de m’asseoir à côté d’elle,juste pour qu’elle pleure sur mon épaule.

Alors oui,je n’ai jamais autant embrassé  de patientes que depuis que je suis en PMI.

Quelquefois,je tiens la main de celle dont le compagnon est parti ,parce qu’elle est trop vieille ou trop grosse ou trop familière ou trop pas assez et que l’herbe est plus verte ailleurs.

Quelquefois je tiens la main de celle dont le compagnon est revenu, parce qu’il a tout de l’esprit frappeur,mais elle l’aime quand même.

Quelquefois je tiens la main de celle qui ne veut absolument pas de ce bébé parce qu’elle en a déjà trop.ou que son homme l’a laissée tomber et qu’il n’est pas question qu’elle ait un enfant de ce fumier après ce qu’il lui a fait.ou que ses parents vont la tuer si elle est enceinte à seize ans.

Quelquefois je tiens la main de celle qui aurait tellement voulu ce bébé et qui en est à sa troisième fausse-couche.je tiens la main de celle qui attend un bébé condamné et qui toutes les semaines insiste pour que nous écoutions les bruits d’un cœur en sursis.

Quelquefois je tiens la main d’une patiente  « en situation administrative complexe » à qui je viens de révéler sa séropositivité et qui me dit  que c’est  malgré tout une bonne nouvelle parce que ce truc qui est censé la  tuer va lui donner des papiers.

Et puis quelquefois je tombe dans les bras d’une patiente  qui dit à sa copine « Je te présente ma sage-femme.Elle sait tout de moi.Elle me connaît sur le bout des doigts. »

Et puis quelquefois je tombe dans les bras d’une patiente qui me fait le plus beau compliment du monde. « Tu sais , femme-sage, toi et moi nous avons les mêmes parents,la même couleur.Je suis juste blanc foncé et toi noir clair. »

 

.

Ce contenu a été publié dans non,PMI ne veut pas dire petits moyens intellectuels. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à AUTOCRITIQUE

  1. Sab dit :

    très beau , très touchant,… très tout…tu me donne les larmes aux yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *