SUR LE VIF

Tiens aujourd’hui me revient en tête un de mes premiers exploits sur le secteur PMI ,comme on dit dans les bureaux.J’ai maintenant une bonne main d’années d’expérience.Imaginez une courageuse sage-femme mandatée par la maternité locale pour visiter une de leurs patientes ,diabétique sortie contre avis médical.Shazam…on frotte la lampe et le génie apparait…A moi seule je vais convaincre la dame de bien suivre les prescriptions ,de revenir en consultation régulièrement et d’être bien sage.Ils ont oublié de me prévenir que la dame en question vit en caravane le long de la voie ferrée.
Je suis jeune,j’y crois.
Une heure plus tard,j’y crois moyen.Je me suis perdue entre les caravanes de ce fichu camp où les chiens aboient.où les mômes me regardent en se bidonnant entre deux reniflements,où je patauge au milieu de flaques et de substances étranges.
Je sens que je craque.Mais le dieu des sages-femmes me prend en pitié;un des marmots dégoulinants de morve consent à me renseigner.Par là-bas il y a bien une dame à gros ventre .
J’ai enfin atteint le Graal.Je vais pouvoir délivrer la bonne parole et sauver la mère et l’enfant.Enfin je crois.
La majestueuse maitresse de céans me fait signe de m’asseoir.J’hésite entre une chaise bancale à l’allure de menu de cantine tellement elle est constellée de taches au subtil dégradé et un fauteuil défoncé où bave un magnifique berger des poubelles genre carrefour de labrador et de boxer.Je suis tentée par l’exotisme de la chose mais je finis par poser une fesse sur un vieux canapé-lit aux coussins éparpillés .Malédiction!. De sous mon postérieur s’élèvent des gloussements indignés.Je viens de commettre un « poussinicide »en écrabouillant la poule de compagnie en pleine couvaison.Heureusement j’ai juste fait une omelette de deux œufs.Les autres sont saufs.
Ce jour là j’ai fini l’entretien debout.

Je suis sortie dignement .

« Tu reviens quand tu veux » qu’elle m’a dit la dame ,en virant la poulette outragée.
Les môminets m’ont escortée jusqu’à la dernière caravane en couinant de plaisir.

Vivivi.Mon deuxième nom c’est Tueuse de Poulets.
C’est la première fois que je fais une interruption de maternité chez une volaille.J’en ris encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>